Requis de service

Dirigé par le Dr David Barbeau, directeur médical du Cran, et monsieur Michel Perreault, chercheur à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, ce projet de recherche se penche sur les besoins en matière de traitement, de pharmacopée, d’accessibilité au traitement, de lieux de traitement et de réinsertion.

Le requis de service correspond à l’estimation théorique du nombre de places nécessaires pour répondre à la demande territoriale en traitement de la dépendance aux opioïdes assisté par la médication. Cette mesure se réfère aux travaux de Tremblay et coll. (2007) adaptés au seuil d’accessibilité (50 %) recommandé dans le Cadre de référence en matière de traitement de substitution (MSSS, 2006). Trois régions se distinguent des autres sur le plan de cette estimation théorique en adaptant le requis de service selon une mesure supplémentaire, soit les données sur l’état de situation des services documenté à la page 16 du cadre de référence. Il s’agit des régions de Montréal, de la Montérégie et de la Capitale-Nationale.

Dans certains pays d’Europe, le requis de service s’élève au-dessus de 50 %. Par exemple, en Suisse, il se situe actuellement à 80 %.

Références :

Tremblay J., Tourigny M., Gingras Y., Dumont J. (2007). Orientations stratégiques 2007-2015 : Proposition de requis de service pour la Capitale-Nationale Québec, Centre de réadaptation Ubald-Villeneuve, Québec

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (2006). Cadre de référence et guide de bonnes pratiques. Pour orienter le traitement de la dépendance aux opioïdes avec une médication de substitution, Québec : MSSS