Historique du Cran et des TDO

En 2016, le Cran fêtera ses 30 ans. Son histoire est aussi celle des traitements de la dépendance aux opioïdes (TDO) au Québec. Le texte suivant retrace ce parcours fructueux et nous fait découvrir les nombreux jalons scientifiques et cliniques qui ont assuré le développement des TDO et  l’avancement des pratiques.

Alors que la méthadone est utilisée dans le cadre du traitement de la dépendance aux opioïdes depuis 1972 par quelques médecins pionniers inspirés par les résultats concluants des expériences menées par les Drs Vincent Dole et Marie Nyswander aux États-Unis, ce n’est qu’en 1984 que les autorités sanitaires québécoises reconnaissent la pertinence de créer, à Montréal, un centre spécialisé dans le traitement de la dépendance aux opioïdes (TDO).

C’est en 1986 que naît le Centre de recherche et d’aide pour narcomanes (Cran) avec, en toile de fond, la crise du sida à Montréal et la propagation du virus VIH par l’injection de drogues.

Le Cran est fondé à l'initiative du Dr Pierre Lauzon, en collaboration avec le Dr François Lehmann et monsieur Jacques Houde, alors directeur général du CLSC Centre-Sud de Montréal. À ce jour, des membres fondateurs siègent au conseil d'administration du Cran : messieurs Gilles Tardif, président fondateur, Joseph Amiel et Rolland Vallée, administrateurs.

Organisme pionnier, le Cran devient rapidement chef de file en matière de TDO. Il s’investit auprès des usagers, des cliniciens, des chercheurs, des gestionnaires de la santé publique et des décideurs publics pour faire reconnaître et avancer les traitements de la dépendance aux opioïdes.

Entre 1986 et 1998, dans un context de pénurie majeure de services, le Cran élabore et met en place des traitements de la dépendance aux opioïdes. Il continue de sensibiliser la communauté médicale et le gouvernement du Québec aux besoins criants en matière de TDO. Le Cran crée un partenariat avec le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et la clinique Herzl de l’Hôpital général juif pour dispenser des traitements à Montréal, plaque tournante des opioïdes au Québec. Tout en poursuivant son action à Montréal, le Cran s’emploie activement à accroître l’accessibilité des TDO en région.

Fruit d’une pratique clinique et de collaborations scientifiques depuis près de 30 ans, l’expertise unique du Cran en fait aujourd’hui une référence incontournable en TDO. Toujours en quête des meilleurs savoirs et savoir-faire, le Cran ajoute à son parcours clinique des activités de recherche, d’enseignement et de formation de pointe pour lesquelles il s’associe à des partenaires d’envergure tels le CHUM, le Centre de recherche de l’Institut Douglas et l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Voici un survol des événements marquants de l’histoire du Cran :

1998 : Consolidation des services du Cran grâce à un financement du ministère de la Santé du Québec ;

1999 : En collaboration avec l’organisme CACTUS Montréal, création de Relais Méthadone, premier service de traitement à bas seuil d’exigences au Québec et parmi les premiers en Amérique du Nord (ce service est destiné à une clientèle désorganisée, vulnérable et marginalisée. En 2014, il sera renommé Services bas seuil Relais en raison de l’élargissement de la pharmacopée qui inclut désormais la buprénorphine) ; début de la collaboration avec l’INSPQ pour concevoir et dispenser des formations aux médecins de première ligne, à Montréal et en région ;

2000 : Création du Service d’appui pour la méthadone (SAM) destiné aux médecins souhaitant prescrire cette molécule ; avec l’appui organisationnel du Cran, ouverture de Méta d’Âme, association d’usagers et de pairs aidants et centre de jour et d’hébergement ;

2001 : Mise en place du Service d’écoute, d’aide et d’orientation (SÉAO ; intégration des locaux actuels du Cran, permettant de regrouper sous un même même toit son administration de même que ses équipes médicales, infirmières et psychosociales, ainsi que son administration ;

2004 : À la suite d’une initiative du Cran, engagement de la Table des directeurs généraux de la Fédération québécoise des centres de réadaptation pour personnes alcooliques et autres toxicomanes à doter le Québec d’un cadre de référence et guide de bonnes pratiques en TDO ;

2005 : Ouverture du site clinique montréalais du projet expérimental NAOMI (North American Opiate Medication Initiative). Le Cran assure la gestion clinique et organisationnelle du projet et fournit ses locaux. Les données probantes confirment le bien-fondé de la prescription médicale d’héroïne thérapeutique (diacétylmorphine) aux personnes qui sont réfractaires aux traitements conventionnels ; avec l’appui organisationnel du Cran, ouverture de Logis-Phare, projet d’appartements supervisés destiné aux femmes enceintes, familles monoparentales et couples en traitement de la dépendance aux opioïdes ;

2006 : Publication du Cadre de référence et guide de bonnes pratiques pour le traitement de la dépendance aux opioïdes avec une médication de substitution (en raison de son expertise, le Cran joue un rôle prépondérant dans les consultations sur son contenu) ; agrément du Cran par le Conseil québécois d’agrément ; lancement du Portail francophone d’appui aux professionnels dédié à l’avancement des TDO ;

2007 : Le comité des usagers devient une instance officielle du Cran ;

2008 : À l’initiative du Cran, lancement du Premier colloque international francophone sur le traitement de la dépendance aux opioïdes, à Montréal, qui réunit des experts du Québec, de la Belgique, de la France et de la Suisse ; introduction de la buprénorphine, alternative à la méthadone pour le traitement de la dépendance aux opioïdes ;

2010 : Deuxième colloque international francophone sur le traitement de la dépendance aux opioïdes, à Paris (le Cran siège au comité international aux côtés des autres pays partenaires historiques ; il poursuivra ce rôle de représentant du Québec aux colloques TDO3, TDO4 et TDO5) ;

2012 : Célébrations du 25e anniversaire de la fondation du Cran, incluant la remise d’une plaque-gravure originale aux médecins pionniers en TDO à Montréal et en région, ainsi qu’une prestation artistique originale sur la dépendance aux opioïdes et l’espoir que représente le traitement ; Troisième colloque international francophone sur le traitement de la dépendance aux opioïdes, à Genève. Celui-ci est accompagné d’une mission scientifique Québec-Suisse organisée par le Cran pour la visite de dispositifs sociosanitaires d’avant-garde ;

2013 : Inauguration de la clinique d’enseignement du Cran qui s’apprête à accueillir des résidents en médecine de l’Université de Montréal ; mise à jour de la formation TDO dispensée par le Cran et l’INSPQ afin d’y intégrer une approche interdisciplinaire (médical, infirmier et psychosocial) ;

2014 : Octroi d’un soutien financier du gouvernement du Québec au projet PRO-FAN (Prévention et réduction des overdoses – Formation et accès à la naloxone), mené par un partenariat formé du Cran, de Méta d’Âme et de la Direction de santé publique de Montréal ; relance du soutien professionnel du Cran aux médecins de première ligne ; redéploiement de la clinique d’enseignement du Cran pour adopter une approche interservices et s’ouvrir à tous les résidents en médecine du Québec ; mise en place d’un corridor de services avec l’Unité de psychiatrie des toxicomanies du  CHUM pour évaluer à Relais, sur place, des personnes dépendantes des opioïdes qui présentent des troubles concomitants de santé mentale ; Quatrième colloque international francophone sur le traitement de la dépendance aux opioïdes, à Bruxelles. En marge du colloque, le Cran organise une visite de dispositifs à bas seuil d'exigences à Paris et à Lisbonne ;

2015 : Début des travaux de recherche en collaboration avec l’Initiative canadienne de recherche sur l'abus de substances (ICRAS - CRISM) pour évaluer l’efficacité d’un médicament antidépresseur chez les personnes dépendantes des opioïdes et présentant un trouble concomitant de dépression majeure ; élaboration d’une formation sur la douleur chronique et le mésusage des médicaments opioïdes qui sera dispensée par des médecins du Cran et des experts en gestion de la douleur, en collaboration avec le Collège des médecins du Québec (CMQ) ; implantation du projet d’acupuncture aux Services réguliers, à la suite d’un projet pilote en 2014 ; participation de médecins du Cran au comité de révision des lignes directrices sur les TDO du Collège des médecins  du Québec;

2016 : Conception et mise en ligne du microsite de référence La douleur chronique et les opioïdes d’ordonnance (La Douleur chronique et les opioïdes d'ordonnance) dans le cadre du projet du Fonds des initiatives communautaires de la Stratégie antidrogue (FICSA), de Santé Canada.  Ce nouveau microsite du Cran permet aux médecins et autres professionnels de la santé, œuvrant tant en traitement de la douleur chronique que de la dépendance aux opioïdes, de trouver des outils et des ressources utiles dans leur pratique.

Les partenaires du projet FICSA au Québec sont le Cran, l'INSPQ, le CMQ et la faculté de médecine de l'Université de Sherbrooke. Outre le microsite, les autres activités comprennent une enquête auprès des médecins omnipraticiens et spécialistes sur leurs habitudes de prescription des médicaments opioïdes et leurs besoins de formation en gestion de la douleur chronique et des troubles liés à l’usage des opioïdes; l'élaboration de référentiels de compétences pour les étudiants et les résidents en médecine; et une formation en ligne destinée aux médecins.

En collaboration avec d’autres partenaires, le Cran participe à plusieurs projets de recherche. Ceux-ci se penchent, entre autres, sur la polyconsommation chez les usagers qui suivent un traitement assisté par la médication pour leur dépendance aux opioïdes; le programme Rond-Point destiné aux parents et familles qui vivent dans un contexte de consommation problématique de drogues ou d’alcool, et auquel participent des spécialistes en périnatalité et petite enfance; l’impact de l’octroi de la subvention de solidarité sociale sur la qualité de vie des usagers; et le requis de services en matière de traitement de la dépendance aux opioïdes.  (Pour plus d’information, voir l’onglet Recherche à  cran.qc.ca/fr/cran-centre-dexpertise/projets-de-recherche-en-cours)

2017 Dans un contexte de restructuration du réseau de la santé au Québec, le Cran se regroupe volontairement au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS CCS-MTL).  Effectif depuis le 1er avril 2017, ce regroupement permettra non seulement d’assurer la pérennité de la mission du Cran en qualité de centre d’expertise dans le traitement de la dépendance aux opioïdes,  mais également de bonifier les services aux usagers dans un continuum intégré de services. Le Cran devient le programme Cran, Direction des programmes santé mentale et dépendance, CIUSSS CCS-MTL.

De concert avec la Communauté de pratique médicale en dépendance, le programme Cran amorce les préparatifs de la sixième édition du colloque international TDO, qui revient à Montréal après avoir eu lieu dans quatre pays francophones de l’Europe et du Moyen-Orient.  TDO6 aura lieu en 2018 ou 2019.